Risques naturels

I – INONDATIONS ET CRUES TORRENTIELLES

Les récentes précipitations ont mis en exergue le danger d’inondation par ruissellement et gonflement rapide de nos ruisseaux et fossés.

Si on ne peut pas empêcher la pluie de tomber, on peut par contre éviter que les eaux de ruissellement rentrent sur sa propriété donc :

  • côté amont : se protéger par un muret le long de sa propriété et cassis à l’ouverture d’entrée
  • côté aval : pratiquer des ouvertures dans les murs d’enceinte de manière à permettre à l’eau de s’évacuer.

 


Dès que les autorités préfectorales informeront le Maire d’un niveau d’alerte maximum (niveau 4), un véhicule radio préviendra la population en diffusant le message ci-dessous :

 «Attention, Attention, ceci est un message de la cellule communale de prévention des risques majeurs.

Nous venons d’être informés par les services préfectoraux d’un état d’alerte rouge       (niveau 4) concernant notre région.

Nous vous demandons de prendre les mesures de sécurité  définies dans le document communal des risques majeurs ».


 

AVANT  L’ÉVЀNEMENT,  prévoir les gestes essentiels :

  • meubles, objets, matières, produits à mettre au sec
  • couper gaz et électricité
  • obturer les entrées d’eau
  • amarrer les cuves
  • garer les véhicules
  • faire une réserve d’eau potable et aliments
  • prévoir les moyens d’évacuation

PENDANT :

  • s’informer par radio ou auprès de la mairie de la montée des eaux. Dès l’alerte, couper le courant électrique si ce n’est déjà fait, aller sur les points hauts.
  • N’entreprendre une évacuation que si vous en recevez l’ordre ou si vous y êtes obligé par la crue.

APRЀS :

  • aérer les pièces
  • désinfecter à l’eau de Javel
  • chauffer dès que possible
  • ne rétablir le courant électrique que si l’installation est sèche

II – FEU DE FORETS

Notre territoire communal est composé de bois exposés au risque de feu. Ces quelques conseils pourront vous permettre de vous sauver et de sauvegarder un patrimoine inestimable.

AVANT :

  • repérer les chemins d’évacuation, les abris
  • prévoir les moyens de lutte (points d’eau, matériel…)
  • débroussailler autour des maisons 

La Loi impose au propriétaire de réaliser un débroussaillement :

  • en zone urbaine : débroussailler l’intégralité de la parcelle
  • en zone non urbaine : débroussailler dans un rayon de 50 m autour d’une construction, même si cette distance pénètre sur la propriété d’autrui
  • ne pas accoler à la maison des réserves de combustible

PENDANT, si l’on est témoin d’un départ de feu :

  • informer les pompiers le plus vite et le plus précisément possible
  • si possible, attaquer le feu
  • si l’on est surpris par le front de feu, respirer à travers un linge humide
  • fermer et arroser les volets, portes et fenêtres
  • obturer les aérations avec des linges humides
  • rentrer les tuyaux d’arrosage
  • fermer les bouteilles de gaz

APRES :

  • éteindre les foyers résiduels

NB : arrêté municipal d’interdiction de circulation sur le massif forestier du 1er juillet au 15 septembre.

III – SEISME

Nous sommes dans une zone de sismicité faible mais non négligeable. Aucun séisme ne s’est produit dans notre région mais le principe de précaution s’applique (étude réalisée dans les années 1980 par le BGRM).

Rappel dans le POS pour les maîtres d’œuvre et d’ouvrage de l’application des règles de construction parasismique.

AVANT :

  • repérer les points de coupure du gaz, eau et électricité
  • fixer appareils et meubles lourds
  • repérer un endroit pouvant servir d’abr

PENDANT : rester où l’on est :

  • à l’intérieur : se mettre près d’un mur sous des meubles solides…(ne pas rester

               sous une fenêtre)

  • à l’extérieur : ne pas rester sous des fils électriques ou ce qui peut s’effondrer (ponts, corniches, toitures…
  • se protéger la tête avec les bras, ne pas allumer de flamme
  • en voiture, s’arrêter, ne pas descendre avant la fin des secousses

APRES :

  • après la première secousse, se méfier des répliques
  • vérifier eau, électricité : en cas de fuite, ouvrir les fenêtres et les portes, se sauver, prévenir les autorités.

IV – MOUVEMENT DE TERRAIN

Sur notre commune, il s’agit de risques liés aux travaux miniers. Une exploitation de lignite a été menée de 1822 à 1982 (zone NCR). Ce risque est pris en compte dans le POS.